Récit de notre histoire

Le combat de notre vie

Un beau projet qui tourne au cauchemar sans fin

 

Voici notre histoire en condensé. Nous avons créé notre association de sauvegarde du patrimoine en juillet dernier, afin de pouvoir faire des actions de sauvegarde pour sauver notre moulin, en cas de besoin. Eh bien, nous étions loin d’imaginer que nous soyons obligés de passer un jour par un Crowdfunding (appel aux dons) afin de le protéger !

En 2012, nous avons fait l’acquisition d’un moulin à eau seigneurial (disposant d’un droit d’eau Fondé en Titre). Depuis, nous y avons fait d’énormes travaux et réalisé des projets, dont celui de la réhabilitation du moulin, en installant une turbine hydraulique. Le but étant de produire du courant 100% vert injecté dans le réseau EDF, alimentant une centaine de foyers (hors chauffage). Ce projet nous tenait tellement à cœur car il exprime notre volonté de participer, à notre façon, aux urgences climatiques.

Pour cela, nous sommes passés par 4 ans de bataille acharnée avec l’Administration, 1 an de préparation du chantier avec un financement 100% par un prêt hypothécaire, sans aucune aide ou financement public, puis 1 an de chantier éprouvant, pour arriver à ce grand jour début Mai 2019, quand la turbine est installée, et démarre pour la première fois. Mais elle ne produit pas, et pire encore, le 6 juillet 2019, jour de l’anniversaire de Jean-Pierre, la turbine explose au petit matin !

Le fabricant de la turbine nous fait comprendre qu’ils sont des « financiers d’abord ! », tout en nous réclamant le paiement du solde de 10% de la turbine (qui devait être payé une fois que la turbine tourne correctement) ! Une honte ! Bien entendu, nous refusons de payer le solde tant que la turbine n’est pas en place et produit les 36 kw promis…

Mais au lieu de se dépêcher de trouver une solution, même intermédiaire, pour que nous puissions produire et nous préparer à la première échéance de 2.100€ en novembre, le fabricant de la turbine reste silencieux jusqu’à mi-août, car les responsables partent successivement et tranquillement en vacances, en nous laissant sans moyen de produire et se faire le fond de roulement nécessaire.

Fin Août 19 arrive enfin une turbine provisoire, produisant juste 50% de celle commandée, mais c’est mieux que rien. En même temps, ils nous obligent à accepter une turbine moins puissante car, pour eux, les difficultés viendraient du site, et ils préconisent une turbine à 30kw. Face au chantage, nous acceptons, en pensant turbiner au moins jusqu’à l’arrivée de cette nouvelle turbine 30kw. La turbine provisoire tourne impeccable, monte même pendant un bref moment (rivière en crue) à 22.5kw de production, mais 2 mois plus tard, c’est fini ! Cette turbine provisoire est tombée en panne en octobre 2019, au bout de tout juste 2 mois de production ! Là-dessus, le fabricant de la turbine reste muet, ne communiquant aucune information sur le pourquoi de cette panne. Nous sommes consternés.

De nouveau sans turbine et donc sans moyen de rentrer des fonds, et l’un dans l’autre le turbiniste fait traîner les choses, fait des promesses de venir réparer en attendant l’arrivée de notre turbine définitive, puis décide de revenir avec une nouvelle turbine provisoire pour remplacer celle en panne, pour, finalement, arriver mi-novembre, soit un mois après, avec la turbine définitive de 30kw qui était finie plus tôt que prévue. Lors du démarrage de cette nouvelle turbine, constat effarant : elle ne produit que 15 kw alors qu’elle devait monter à minimum 30 kw ! De toute évidence, un défaut de fabrication se cache derrière cette série de problèmes et de pannes, et le fabricant de la turbine doit prendre ses responsabilités. Ils repartent donc avec la turbine provisoire de 18 kw qui est en panne, ainsi que cette nouvelle turbine de 30 kw qui ne fonctionne pas comme il faut, et nous nous retrouvons encore une fois sans turbine et sans moyen de produire. Ça commence à faire long !

Le turbiniste modifie la turbine 30 kw pour y mettre 10 pôles pour qu’elle tourne à 600 tours/minute au lieu de 8 pôles à 750 tours/minute ce qui était visiblement, et après les expériences vécues, totalement inadapté au système hydraulique du moulin, pourtant spécialement conçu pour ce type de turbines. Un nouveau mois très long écoulé, et mi-décembre ils reviennent avec la turbine définitive 30 kw modifiée. Nous nous sommes dits, cette fois, c’est la bonne !

Mais non ! En déchargeant la turbine, ils l’ont fait tomber sur le câble de production de la génératrice !!! Ils ont passé la journée chez un professionnel à Castres, pour faire ressertir la pièce et contrôler l’étanchéité. Le lendemain, ils installent la turbine, puis la démarrent. Et là, stupeur : elle produit 16kw au départ, puis monte un peu en puissance pour se stabiliser finalement autour de 18 kw – au lieu de minimum 30 kw. Trop peu pour assurer le montant du crédit, sans parler des primes d’assurance et tout le reste…

Le turbiniste nous fait comprendre que maintenant ça suffit, qu’il a fait son taff et il n’ira pas plus loin. Pire encore, il nous dit que « jamais nous produirons 30kw, peut-être 22 kw tout au plus » ! Avec leur turbine, c’est sûr ! Mais les règles de l’hydraulique et de la mécanique des fluides sont bien définies et universelles. Et selon les calculs et la réalisation de l’outil hydraulique, nous devrions être en mesure de produire facilement au moins 34 kw, sinon 36 kw, comme ils nous l’avaient promis au moment de la signature du contrat d’achat ! Par la suite, tout le plan de financement s’est reposé sur cette valeur, assurant assez de chiffre d’affaires pour que l’installation s’auto-finance, en laissant assez pour assurer l’entretien et des réparations éventuelles. Avec une production de 18/20 kw nous sommes très loin du compte !

Evidemment, l’angoisse s’installe, et le sentiment d’avoir été trompé.

Il ne reste désormais plus que la voie juridique pour que justice soit faite. Seulement, le temps de la justice est long, même en référé. Sans aide financière, nous ne pourrons pas faire face aux frais de justice ni le remboursement du prêt.

Aidez-nous à faire face aux frais et les mensualités, en attendant que justice soit faite, en faisant un don ou en adhérant à notre association.

 

MISES A JOUR DE NOTRE HISTOIRE:

Mise à jour le 15/04/2020:
La 5e turbine installée le 18 décembre 2019, produisant 60% de ce qu’elle devrait produire, a explosé ce jour à 14h25.
A la procédure juridique et le manque à gagner pour payer le crédit, s’ajoute maintenant une perte de production TOTALE. Selon le fabricant, aucune turbine provisoire n’est disponible pour nous dépanner dans l’immédiat. La mise en place d’une turbine provisoire mettra du temps…
C’est le pire des scénarios que l’on puisse imaginer. Le cauchemar dans le cauchemar que nous vivons depuis juillet 2019.
Nous avons vraiment besoin d’aide! Et l’angoisse est de retour…

Mise à jour le 30/06/2020:
La 6e turbine a été installée début Juin, malgré la situation tendue, le fabricant a mis tout en oeuvre pour nous fournir une nouvelle turbine en un temps record, et ce, malgré la crise sanitaire et le confinement total jusqu’au 11 mai 2020. Elle tourne de nouveau, produisant , elle aussi, que 60% de ce qu’elle devrait produire…

4 Analyses ont été réalisées entre-temps par des pointures en la matière, dont un Expert en hydraulique, un (autre) fabricant et installateur de turbines, et un bureau d’études spécialisé, ayant fait 2 analyses en une par 2 modes de calcul.
TOUTES les analyses, sans exception, font ressortir que les problèmes viennent de la turbine et rien d’autre.
Mais pour le Fabricant, tout le monde a tord et s’est trompé dans les calculs, mais le leur serait bon.
Nous prendrait-il un peu pour des imbéciles?

Un Expert Judiciaire sera prochainement désigné qui viendra expertiser sur place et mettra noir sur blanc les raisons de ces dysfonctionnements. Les dégâts et préjudices financiers représentent entre-temps des sommes faramineuses. Nous n’en dormons plus!

Mise à jour 09/07/2020:
Le Tribunal de Commerce a désigné un Expert Judiciaire qui doit venir sur place constater les désordres et en déterminer la cause (que nous connaissons depuis un moment…). Celui-ci devrait intervenir une fois les sommes consignées au Tribunal.

Mise à jour 17/07/2020:
Le cauchemar continue. La 6e turbine, installée tout juste le 4 juin dernier, est encore en arrêt depuis le 10 Juillet suite à des bruits insupportables. Nous l’avons arrêté avant qu’il n’y ait encore une catastrophe, suite à la demande du Fabricant. Ce matin verdict: ce ne sont pas les roulements ni la garniture mécanique, mais c’est un problème dans la génératrice ou l’alternateur. Pas question de la remettre en marche!
Elle va donc encore être rapatriée en Bretagne à l’atelier du Fabricant. Plus de production, crédit en cours, ON N’EN PEUT PLUS de ce cauchemar violent sans fin!!!!!
Nous n’avons plus de production, mais le crédit continue, COMMENT FAIRE????? Ils nous mettent dans une me… abominable. ÇA SUFFIT.

Mise à jour 12/08/2020:
La turbine est revenue. Cette fois, tout a été pris en charge par le Fournisseur. Elle tourne de nouveau depuis le 10/08/2020, toujours à 60%, avec un “bruit de trompette” permanent qui a disparu au bout de quelques heures… 
Mystère total sur le problème. En espérant qu’il n’y aura plus d’autre incident, en attendant l’expertise judiciaire… prions!
 
 
*********************************

Le rêve de faire revivre ce lieu magique

Notre moulin est vieux de plus de 600 ans. Il a traversé les siècles en tournant, fabriquant de la farine, de l’huile de noix, et bien plus encore. Il s’est arrêté par manque d’eau, en mars 1958, lorsque le barrage à 800m en amont a été mis en service. Quand nous en avons fait l’acquisition, nous sommes tombés amoureux du lieu, et nous avions envie de le faire redémarrer, ce moulin. Après plus de 61 ans, nous y sommes presque. Le 21 août 2019, il s’est tout doucement réveillé avec une nouvelle destinée, en produisant la « farine du 21e siècle » : de l’électricité.

En parallèle, ce projet de turbine devait nous permettre d’enclencher pleins d’autres projets derrière, comme par exemple l’installation de l’éco-musée de la meunerie, un coin découverte pour les écoliers à qui nous souhaitons faire découvrir le cheminement du blé au pain, avec une meule à farine que nous souhaitons rétablir, juste à côté de la turbine du 21e siècle. Un beau projet pédagogique qui doit malheureusement encore attendre…

A quoi servira l’argent collecté ?

En nous envoyant un don via HelloAsso, sachez que le montant arrive à 100% chez nous. HelloAsso ne prend aucune commission sur votre don, mais se finance exclusivement à travers les “pourboires” que vous pouvez laisser en même temps (ce qui n’est pas une obligation pour autant, puisque vous pouvez réduire le pourboire proposé, ou même le mettre à 0€ !).

Votre don nous aidera à faire face aux frais de justice que l’assurance “Protection Juridique” ne prend pas en charge. Il nous aidera surtout pour pouvoir honorer les mensualités du crédit hypothécaire que nous avons signé avec la Banque.

Comment nous aider ?

*En adhérant à l’association:
Moyennant 10€ ou plus/an, vous devenez membre de notre association et serez donc automatiquement mis au courant de l’évolution de cette affaire.

*En envoyant un don, si petit qu’il soit:
Soit via HelloAsso en cliquant sur le bouton ci-contre, soit en envoyant un chèque à l’association dont l’adresse est en bas de cette page, soit en effectuant un virement (Télécharger le RIB de l'Association de l’Association).
Sachez que les dons à partir de 20€ bénéficient d’une contrepartie.

*En partageant notre histoire pour informer de nos soucis d’autres porteurs de projet d’électrification de leur moulin ou chaussée

Merci infiniment pour votre aide! 

Propulsé par HelloAsso

L’adresse de l’association:
Cercle des Amis du Moulin de Record
Moulin de Record
410 Route du Barrage
81260 LE BEZ

Liste des contreparties:

Montant du don: Contrepartie:   Montant du don: Montant du don:Contrepartie:
A partir de
20 €
Une visite de notre moulin après sa réouverture   A partir de
100€
Réduction de 5% sur le tarif de location de l’un de nos gîtes
A partir de
50€
Un ticket “enfant” (6-14 ans) pour une sortie pêche aux écrevisses & goûter   A partir de
200€
Réduction de 10% sur le tarif de location de l’un de nos gîtes